Bannière entête

La formation de baliseur

Devenez baliseur équestre!

Vous souhaitez participer à l’aménagement des itinéraires équestres des Hautes-Alpes ? Vous avez plus de 18 ans et possédez une licence FFE en cours de validité ?  Devenez baliseur équestre !

Organisées sur 1 ou 2 journées, cette formation a pour objectif l’acquisition des connaissances et des techniques adéquates pour réaliser un balisage efficace, propre et respectueux de l’environnement.

 

Au programme :

  • connaissances générales sur l’organisation de la FFE et du tourisme équestre en France ;
  • connaissances juridiques relatives aux différents statuts des chemins, aux responsabilités engagées et à l’utilisation des marques de balisage officielles de la FFE ;
  • lecture de carte et orientation ;
  • outils, techniques et principes de balisage.

Les éléments de sécurité et le respect de l’environnement font également partie du cursus. Ils sont abordés tout au long de la formation.

Cette formation donne accès au statut de « baliseur équestre", officialisé par son inscription sur la licence FFE. Les personnes formées apparaissent également sur la liste officielle des baliseurs équestres  de la FFE.

La formation des 18 et 19 novembre 2017

 
C’est samedi matin que de nombreuses voitures parcourent la D21, le long, des paysages d’automne qui trahissent la sécheresse de ces derniers mois. Un ciel bleu limpide et quelques plaques de neige dans les zones d’ombre indiquent que l’hiver s’installe.
Arrivés au gîte et centre équestre des Eysserennes, tout le monde se gare. Hommes et femmes pénètrent dans le gîte où les attendent un feu ronflant, une doucereuse odeur de café et des croissants : « Bienvenue à la formation de balisage ! ».
C’est, au total 10 personnes de tous âges qui vont assister, le temps d’un week-end, à la formation de balisage équestre dispensée par Claude BERDOT, formateur depuis plus de 20 ans et organisée par le CDTE (Comité Départemental de Tourisme Equestre) des Hautes-Alpes.
 
Le matin débute avec un point sur la Fédération Française d’Equitation et de ses organes déconcentrés comme le CDTE 05, le formateur identifie ensuite le rôle du baliseur et du balisage équestre. La matinée se clôturera avec des connaissances juridiques car, oui, partout où l’on pose le pied, il y a un propriétaire derrière. Il faut savoir l’identifier et obtenir son autorisation pour baliser. Des chemins communaux, ruraux, privés… les questions fusent et mettent en appétit.
C’est après un bon repas dans la convivialité que les participants passent l’après-midi à apprendre la lecture de cartes IGN et à s’orienter dans l’espace. Ce n’est qu’après avoir compris les bases de l’orientation que les élèves s’installent pour entrer dans le vif du sujet : principe de balisage, baliser à la peinture, autres méthodes de balisage, sécurité et respect de l'environnement.
Claude a apporté de multiples briques de lait qui vont servir à la confection des pochoirs pour baliser : rappes, discrétion, bouchardes, PANTONE 151 C, lettre de mission, planes, précision, pinceaux, sécurité… autant de vocabulaire nécessaire aux futurs baliseurs des itinéraires équestres des Hautes-Alpes !
La journée se termine avec des participants ravis, le soleil se couche sur les champs dorés des alentours. Quelques-uns resteront le soir dans le gîte et continueront de partager ensemble, leur passion de la randonnée à cheval.
 
Le lendemain, c’est à 9h tapantes que tout le monde se lance dans un jeu de piste aux azimuts autour du centre équestre. Par petits groupes, armés de leur boussole, les futurs baliseurs s’exercent à l’orientation et tentent de résoudre les énigmes disséminés par leur facétieux formateur.
Après cette petite heure concluante, il est temps de passer aux choses sérieuses. L’ultime épreuve, la vraie leçon : le balisage sur un nouvel itinéraire.
Le petit groupe arrive près d’un croisement indiquant le début de l’itinéraire, les premières réflexions fusent « comment leur indiquer de tourner à droite ? » ; « il n’y a pas de support, où mettre mon balisage ? », « doit-on poser une croix ici ? », « ce support est-il adapté ? »…
Bientôt, la troupe de baliseurs, mais aussi cavaliers, a pris l’habitude, les marques sont apposées, dans un sens, dans l’autre, à gauche, à droite, pas ici et tout droit… Le balisage est affaire de bon sens ! Quelques marques de peinture fraîche sur les doigts ou sur les pantalons trahissent l’identité de ses randonneurs du dimanche pas comme les autres.
C’est au soleil, que l’un à la rappe sur l’écorce d’un vieil arbre, l’autre tenant un pochoir en brique de lait, rêvent déjà aux futurs itinéraires qu’ils baliseront ensemble.
 
Le dernier repas de midi pris sur le tard clôturera cette formation par l’adoubement de 10 nouveaux baliseurs équestres dans les Hautes-Alpes. Le CDTE des Hautes-Alpes remercie chaleureusement Claude Berdot pour son professionnalisme, il remercie aussi ces 10 nouveaux bénévoles qui donnent de leur temps pour défendre les valeurs du tourisme équestre et leur souhaite la bienvenue au sein de cette famille qui croît en sourires, en idées nouvelles et en aide précieuse en cette fin d’année !
Powered byE2I sports